Jeux en financement participatif : la revue de la semaine (14 juin 2021)

Il fait chaud, je serai bref. Chaque mot me coûte une goutte qui perle le long de mes lunettes de presbyte. Passé la fête annuelle, il faut bien se rendre à l’évidence : c’est moche de vieillir. Mais, dieu merci, ça ne rend pas moins con !

Belle semaine de crowdfunding. Avec des couleurs, de l’innovation, des projets mal décrits par leurs propres créateurs, des trucs qu’on aurait adoré s’ils avaient été différents et d’autres qu’on attendait pas mais qui risquent fort de nous avoir à l’'émotion. Des souvenirs. Et même des pintes de bière. On est en juin. Il fait 32°. Et je vais aller de ce pas m’en vider une (petite, à mon grand âge, il faut être prudent^^).


Ils se terminent


Buru

Se termine le mardi 15 juin à 3h.
La page KS. On en discute.

Ce n’est pas un secret : je hais les jeux maronnasses, tristes et ennuyeux qui sentent l’effort; jouer devrait être un plaisir et mérite donc des couleurs. Avec son esthétique inspirée de l’art traditionnel indonésien, je suis plus que servi. C’est en effet vers ces îles lointaines que Buru nous emmène, alors que des explorateurs partis d’Indonésie cherchent à obtenir les faveurs du roi de l’île éponyme (Buru, quoi).

Un des jeux les plus colorés et frais du moment. Sur un pan de l’Histoire qui nous est bien évidemment inconnu en Europe (et sans doute au Canada, la jouez pas finaude vous autres^^). Et, pour une fois, pour des histoires qui n’ont rien à voir avec l’Europe s’emparant du Monde. Figurez-vous que, au 14ème siècle, les habitants de l’Asie ne passaient pas leur temps à attendre qu’on vienne les découvrir…


Pour le reste, on retrouve un peu tout ce qui fait un bon euro en 2021 (mais aussi de très mauvais, n’en doutons pas une seconde) : gestion de ressources, enchères, action selection etc. Et vous devrez gagner l’estime des locaux qui, comme de bien entendu, on un esprit très ouvert sur ce qu’ils estiment. En clair : tout ce que vous ferez vous rapportera des points (Estime) d’une façon ou une autre.

Ne vous attendez probablement pas à un titre vraiment innovant. On est dans la veine des Arnak, Everdell, Dune Imperium etc.; ces nouveaux « poids moyens », segment qui semblait condamné à disparaître et se retrouve, au contraire, la tendance du moment.

Comme souvent avec les jeux reposant sur des enchères secrètes (les joueurs répartissent leurs jetons d’enchères, numérotés de 1 à 5, face cachée sur les emplacements disponibles), il faudra faire tourner un peu la machine pour savoir ce qu’elle a vraiment dans le ventre. Et donnera sans doute des résultats très variables selon les tempéraments autour de la table, avec certains groupes qui en feront leur jeu. Toute la, question est : quelques groupes ou beaucoup ? Le vôtre ? Le mien ?


Pour faire simple, je reprend l’avis de @Tog41 dans la discussion que je partage quasiment à l’identique. Si ce n’est que j’appelle plus ça de l’‹ action selection › qu’un jeu de pose d’ouvriers (ça revient au même). Et que je suis bien plus dubitatif sur l’intérêt de l’extension, toujours délicat -je trouve- dans un jeu à base d’enchères.

On est dans du placement d’ouvrier (5 ayant un force de 1 à 5). Chacun son tour on en place 1 face cachée, 4 fois, dans les différentes parties de l’île apportant différentes actions / rewards). On peut en mettre plusieurs sur une même région mais pas en même temps. Le 5eme ‹ ouvrier › sert à collecter du poisson, la ressource du jeu.

Ensuite, on résout, une région après l’autre. Le joueur qui a la plus grande force (cumulée si plusieurs ouvriers) remporte un spécial award lié à la région, puis il sélectionne une des actions dispos. Les suivants choisissent une des actions restantes.

Un fois cela fait, phase de nettoyage et on recommence pendant x tours. On compte les points à la fin.

Gameplay simple et accessible, euro médium, qui promet un niveau d’interaction intéressant avec un matériel sublime, la Deluxe offrant un vrai plus amha.

J’ai très rapidement parcouru les règles de l’extension. Plusieurs modules qui viennent ajouter d’autres types d’action, indispensable à mon avis pour faire évoluer le niveau de complexité (ça sera pas de l’expert pour autant mais c’est bienvenu !)


C’est propre au niveau mécaniques. Cela semble très accessible. C’est sublimement réalisé de la boîte (qui ne finira certainement pas cachée dans une Kallax mais bien mise en avant) au plus petit élément de jeu. Et l’inévitable Deluxe vient encore plus nous faire tirer la langue avec ses traitements dorés (pas un détail dans la culture « indienne ») et tous ses jetons imprimés.

Dommage que la TVA vienne un peu plomber l’ambiance mais on reste sous les 90€ (tout compris) pour la Deluxe. Un peu au-delà des 100 habituels avec l’extension (mais, bon, les extensions, à part prendre de la place et nous ruiner, ça ne sert finalement pas souvent).



En ce moment chez Philibert



Space Kraken

Space Kraken

Se termine le jeudi 17 juin à 23h30. Jeu en français.
La page KS. On en discute.

Un excellent thème où l’humanité a inventé des krakens géants pour nettoyer les océans pollués de la Terre avant de se retrouver chassée de la surface car considérée comme nuisible. Puis poursuivie à travers l’espace. J’ai presque envie d’y croire.

L’idée derrière le jeu est elle franchement excitante : réunir un RPG dans un livre à spirales. Création de persos, rencontres, équipement, histoire… tout tient dans ce gros bouquin dont les pages se plient, s’annotent et se découpent au fur et à mesure de l’aventure. Un énorme travail, chapeau bas !

Sortir le livre et reprendre son aventure là où on l’a laissée ne prend que quelques instants. Mettre en pause pas plus.


Revers de la chose : voila qui parlera plus aux joueurs un peu hardcore, qui ne craindront pas de déchiffrer un tableau de résolution comme il n’en existe plus que dans les wargames. L’ensemble manque un peu du polish auquel les éditeurs nous ont habitués, de la surcouche d’ambiance pour masquer les mécaniques. le travail de l’illusionniste.

Ce sera sans doute un peu trop « brut de décoffrage » pour certains. Et obligeant à trop de manipulations ou prises de tête pour ne pas écrire dedans/rayer/biffer/découper/etc. l’ouvrage. Si ce genre de choses ne vous font pas peur, foncez.



Moonstone - extension The Arising

Se termine le mardi 15 juin à 19h.
La page KS . On en discute.

On a récemment vu passer pas mal de jeux de figs, celui-ci me semble être un de ceux qui a le plus touché notre communauté. Il ne s’agit pas non plus d’une nouveauté. Mais d’un projet très amateur au départ qui s’est bien accroché et commence à faire parler de lui. Amateur à prendre dans le plus pur sens du terme : il y a autant de travail que de passion là-dedans.


Rune & Write. Un roll and write. Avec des runes à la place des dés. L’idée est maline mais, finalement, ce n’est jamais qu’un roll and write avec des composants pénibles à utiliser. Dommage que les auteurs n’aient pas été un peu plus loin dans l’originalité. Au moins, ça change (mais pas assez, à mon avis). Se termine le mardi 15 juin à 19h59. On en discute. Rune & Write by Tempo Games — Kickstarter


Eldfall Chronicles. De l’escarmouche (squads de trois) dans le plus pur style, au mètre ruban. Si vous craquez pour ce genre de fantasy mais celui-ci ne semble pas avoir convaincu les habitués de Cwowd. Se termine le jeudi 17 juin à 13h53. On en discute.


Robot Quest Arena Deckbuilding Game. Si vous êtes du genre un peu fragile de la volonté, évitez de jeter l’œil sur la page de ce jeu d’arène utilisant une mécanique de deck-building pour la progression des combattants. White Wizards (Star Realms) sait parfaitement travailler ses produits. Celui-ci est moins ambitieux que leurs précédentes créations mais aussi plus propice à se jouer en groupe, avec des gens qui ne sont pas joueurs. Dommage, du coup, qu’il n’y ait pas de version française…

Se termine le vendredi 18 juin à 4h. La page KS.


Paris l’Étoile. Vous avez envie de redonner une chance à ce Kramer & Kiesling ? Voici de nouvelles tuiles bonus pour la variété (il en manquait visiblement cruellement) et des tuiles qui ajoutent des pouvoirs individuels. Sinon, hop! déjà oublié. Extension en français. Se termine le vendredi 18 juin à 15h. On en discute.


Spintronics. Par le déjà créateur de Turing Tumble, un jeu-activité d’initiation à la programmation (parcours de bille avec des obstacles reproduisant les opérateurs logiques). Cette fois, le monsieur monte d’un cran visuellement (ce n’était pas le point fort du précédent - blague^^) pour cette simulation de circuits électriques à partir d’engrenages.

Une ambiance steampunk de toute beauté, tout de même plus une activité (certes passionnante) qu’un jeu dans le pur sens du terme. Et je ne souhaite pas garder cette page ouverte plus longtemps, j’ai un Junior qui rôde et est du genre à ne plus me lâcher ensuite. Parce que je vois mal comment ne pas prendre le all-in pour ce genre d’ovni qui ne ressemble à rien d’autre… Encore une semaine pour résister/craquer :smiley:

Se termine le samedi 19 juin à 13h. On en discute.


En ce moment chez Philibert



Le projet de la semaine

D’après vous

AracKhan Wars

Sur Kickstarter jusqu’au 29 juin.
La page KS . On en discute .

Le jeu est d’une extrême simplicité : à chaque tour on pioche deux cartes (sauf le premier, commence avec sept cartes) et on en déploie deux sur le champ de bataille. Puis les joueurs activent leurs unités (premier joueur d’abord, second ensuite). On élimine ce qui meurt et on recommence en inversant le premier joueur. La partie dure neuf tours, ce qui permet de voir la totalité de son deck.

Certaines cartes sont éphémères et s’en vont d’elles-mêmes (sorts), d’autres disposent de la capacité de se déplacer (ce qui n’est normalement pas le cas : les cartes restent là où posées) et on peut évidemment regrouper plusieurs cartes pour éliminer un seul adversaire plus gros.

Voilà, en gros, le résumé du jeu. Qu’on pourrait qualifier de Yu-Gi-Oh sur plateau. Ou d’un Summoner Wars (qui devrait revenir très rapidement en v2) plus statique. Et, moi, c’est ce qui m’embête. Il m’est difficile de comparer les deux sur ce que j’en ai vu (ou pu essayer en ligne mais c’est une façon tellement pauvre de pratiquer un jeu de cartes à deux) alors que Summoner Wars bénéficie déjà de nombreuses extensions/factions. Que je connais bien ce jeu et apprécie, justement, sa richesse et ses préconstruits intéressants.

AracKhan Wars s’en démarque sur de nombreux points. Comme la promesse de deck-building. Tout en se défendant (à raison) d’être un jeu « à collectionner ». Ce n’est ni Magic/Yu-Gi-Oh, ni Summoner Wars. Mais j’ai le plus grand mal à voir en quoi se qu’il propose de différences serait des points forts.

Oublions moi.



AracKhan Wars a pour lui une très belle réalisation. Sa prise en main est aussi très rapide et ne devrait poser aucun souci même à des joueurs non expérimentés. Vu qu’on ne joue que deux cartes par tour et qu’on ne peut les anticiper, il est probablement même accessible pour des enfants dès 7/8 ans.

Son point le plus fort est d’ailleurs dans sa condition de victoire qui, elle, risque de perturber pas mal d’occasionnels/jeunes. Il ne s’agit en effet pas d’éliminer les troupes adverses. Mais d’avoir le plus de points de victoire sur la table à la fin. Même en le sachant, on a vite fait de se piéger soi-même sur de vieux réflexes à gérer les menaces adverses.

Et c’est probablement ce pourquoi d’autres (que moi) s’enthousiasment. On est plus, finalement, dans un puzzle assez statique où le positionnement des « unités » est la clé.

Si, comme moi, vous aimez les jeux de cartes d’affrontement (Magic, Summoner Wars ou même Keyforge ou Marvel Champions), vous risquez de rester bien froid devant AracKhan Wars. A l’inverse, si vous avez plus une culture baignée dans les échecs, le Go et, plus généralement, des jeux abstraits où vous allez chercher à développer vos positions tout en attirant votre adversaire à se surdévelopper sur des positions faibles, vous en aurez pour votre argent. A mon avis.


Le projet propose quatre paquets préconstruits, chacun avec sa thématique bien à lui. Et propose de l’enrichir via du deck-building en option. Il serait plus correct de parler de construction de deck. Comme Horreur à Arkham LCG ou Marvel Champions. C’est-à-dire le temps passé hors jeu à construire son deck, remplacer telle carte par telle autre etc. En l’état, je serais bien incapable de vous dire quelle est la part réelle de construction. Et avec quelle difficulté.

Les decks de faction étant constitués de seulement 23 cartes, on devrait être plus proche de Marvel Champions que de Arkham. Et probablement, même, dans un exercice encore plus facile, certaines cartes d’une faction n’étant évidemment pas remplaçables. Il ne devrait donc pas demander un investissement trop grand pour celui qui souhaite ne pas passer des heures avec ce genre de connerie.



En ce moment chez Philibert



Les autres sorties de la semaine


Heroes of Barcadia. Un jeu à boire dans cette revue ? Je n’ai en général aucun mal à les éviter, étant un grand défenseur des jeux à boire… maison : aucun besoin d’en acheter quand on est joueur et qu’on dispose forcément chez soi d’assez de dés, de cartes etc pour organiser un drinking contest géant. Celui-ci… le petit côté crawler avec des tuiles, rencontres, loot etc. et notre verre qui symbolise les points de vie du personnage… c’est quand même bien foutu. J’ai probablement passé l’âge de ce genre de connerie mais croyez bien que je le regrette… Sur Kickstarter jusqu’au 8 juillet. La page KS.


Book of Villainy. Mon coup de cœur de la semaine. Même si je ne prétendrai pas une seconde que le jeu est bon : je me suis arrêté au pitch, à l’idée générale. Des super vilains qui écrivent leurs mémoires. Et, pour cela, un jeu d’action selection autour d’une « rondel » à partir de laquelle on doit construire son moteur de progression.

Ce n’est pas très beau. C’est probablement bien du blabla pour finir en set collection tout basique avec des bouts de thème que personne ne remarque. L’absence de version française sera certainement problématique. Mais je vais lui consacrer un peu de mon temps de cerveau cette semaine. Et je vous invite à en faire autant^^. Sur Kickstarter jusqu’au 1er juillet. La page KS


Deliverance: The Game of Spiritual Warfare. Un dungeon crawler d’inspiration catholique, et qui s’en revendique, où les joueurs sont des anges (version Ancien Testament avec des lames tranchantes) partant purger le monde des démons qui s’y promènent. Pourquoi pas. Mais je ne suis pas catholique (ni même croyant), la revendication me laisse de marbre; voire me sert d’un parfait repoussoir pour ne même pas m’y intéresser faute de l’humour et de la distanciation qui faisaient le succès de In Nomine Satanis (ou plutôt de Magna Veritas, en l’occurrence). Vu comment le forum semble oublier l’existence de ce projet, je ne suis pas le seul… Sur Kickstarter jusqu’au 8 juillet. On en discute.


Interceptor. Rien que parce que FASA et que le nom me rappelle des tonnes de souvenirs. Sur des jeux qui n’ont quasiment pas changé avec ce que l’éditeur nous propose aujourd’hui. J’exagère… à peine, ils n’ont probablement que 15 ans de retard🙂. Sur Kickstarter jusqu’au 1er juillet. La page KS.



En ce moment chez Philibert




Au programme des jours à venir

Mardi, on retrouvera l’équipe de Draco Ideas (2GM Tactics, Onus…) pour 2 Minutes to Midnight (la preview KS, encore vide). Pour 1-2 joueurs à la tête d’un des blocs en pleine Guerre Froide. Pour 1-2 poilus, devrais-je dire car c’est annoncé très profond et détaillé avec une campagne de 6-7 heures (1-3 heures en scénarios).

Les amateurs devraient être plus nombreux (pas dur^^) pour le nouveau projet de Elf Creek Games (Atlantis Rising (Second Edition), Honey Buzz, Merchants of the Dark Road…) : Paradox Initiative et ses scientifiques qui s’affrontent pour s’approprier des brins d’espace-temps. Ce serait apparemment une rénovation d’un jeu de 2016 dont je n’ai jamais entendu parler (alors qu’il avait une bien belle boîte).


Les amoureux du beau matériel (quelqu’un m’appelle ?) ont rendez-vous avec Forests of Pangaia. Ceux que les thèmes écolo, nature etc. attirent aussi. Je ne parie pas sur un gros succès mais bon sang que les pions ‹ petits arbres › empilables me donnent une furieuse envie de dégainer la CB!


Si vous êtes nature tendance escalade, First Ascent est pour vous (mais c’est visuellement un autre monde…).

Et si la présence d’une version française est obligatoire, plusieurs options s’offrent à vous :

  • Scarface 1920 et sa guerre des gangs (nouvel éditeur espagnol donc avec du plastique sympathique);

  • The Red Joker rebootera Cyber Odyssey qui méritait certainement mieux que le peu d’intérêt obtenu lors de la première tentative. Affrontements entre corpos et éditeur français donc avec du plastique qui déchire^^;

  • Le retour de Hollywood Racers. Cette fois, c’est le jeu qui est attendu, l’éditeur original s’étant fait la malle avec la caisse. Le projet a été repris par un tout nouvel éditeur et celui-ci s’engage à faire un (gros) geste pour les backers du premier KS. Encore faut-il que ça finance, que le projet soit accueilli avec bienveillance et optimisme…


Mercredi, Phalanx lancera Coalitions, où des puissances européennes manipulent tout ce qui peut l’être pour le pouvoir au début du 19ème siècle. C’est apparemment jouable jusqu’à 6 joueurs et devrait se faire en un format rapide (pour le genre) La VF devrait encore être au rendez-vous mais visiblement pas par leur partenaire habituelle avec qui le torchon semble bien enflammé.


Et ce sera tout pour cette semaine.
N’oubliez pas que backer, c’est bien. Jouer, c’est encore mieux.


En ce moment chez Philibert

10 J'aime

Et pas un mot sur la DA que je trouve vraiment impressionnante ?!
C’est tout con mais ce jeu sur les cadres renouvelle bien le style de ces jeux « à la magic ».

2 J'aime

P’tain, chui cité par le patron, troooop fier :wink:
PS: fair enough pour les extensions @Thierry j’ai survolé cette partie des règles. Ceci dit, je vais la prendre quand même, d’autant qu’elle rentre dans la boîte de base :wink:

Edit: @Thierry, j’aime pas faire des fautes d’orthographe, surtout sur un forum grand public ! Merci de repasser derrière avant de publier, c’est très pro, et tu pousses le vice jusqu’à remettre les accents là où j’ai été trop vite. Donc chapeau bas pour le professionnalisme et merci.

6 J'aime

Bin oui, il n’est pas si buru que ça notre Patron :grin::joy:

1 J'aime

Voilà, ce que je n’arrivais pas à transcrire, très bien mis en mots par le Boss.

1 J'aime

Et j’ai surtout balancé une photo bien grande histoire que le lecteur puisse en arriver de lui-même à cette conclusion :wink:

1 J'aime

Tient y’a pas que moi qui ai été attiré par cette page ^^

Ca a l’air bien sympa quand même, heureusement que ma puce est encore bien trop petite pour avoir une excuse solide, sinon j’aurais probablement craqué :rofl:

2 J'aime

Et bien, pour une fois, sur Arackhan Wars, je suis en parfait accord.
Un que j’attends, c’est coalition. Je n’ai qu’un wargame, Mémoire44, et je dois en acheter un, falling sky.

Il n’y a pas de revue hebdomadaire cette semaine ? Ou bien est-ce que je ne cherche pas au bon endroit ?

Elle est là :

https://forum.cwowd.com/t/jeux-en-financement-participatif-la-revue-de-la-semaine-22-juin-2021

1 J'aime

Merci car je ne la trouvais pas non plus.

Pourquoi la dernière revue hebdomadaire affichée sur la page d’accueil est celle du 14 juin ?
Où être sûr de trouver celle de cette semaine quand elle sera publiée, si elle n’est pas relayée sur la page d’accueil ?

parce que je suis déjà plus dans la partie technique-codage des nouveautés prévue pour rentrée - fin d’année. Et du coup très réticent à ajouter des pages avec wordpress. Ou j’ai oublié. Ou les deux, oubli mais pas totalement involontaire. J’en peux juste plus de refaire systématiquement les mêmes saisies-codes pour le forum, l’agenda, les revues etc. , trop de temps et d’envie perdus pour des conneries.

Ceci n’était pas une critique. Je me doute bien qu’il y a une raison valable.
D’où ma deuxième question et la plus importante: où dois-je aller sur le site pour être sûr de ne pas manquer la revue hebdomadaire?

Je sais bien. C’est moi qui critique, ça m’énerve assez comme ça. J’ai juste plus aucune envie de me faire chier comme ça alors que je sais que je peux automatiser tout (ou quasiment) de la partie administrative chiante (et chronophage).

J’ai 2-5 mois pour faire un truc propre afin d’avoir une partie administrative efficace. Puis la rendre collaborative.

6 J'aime

2 solutions via le forum:

  1. Le tag « revue-hebdo » (https://forum.cwowd.com/tag/revue-hebdo),
  2. ou la catégorie « Articles » (Articles - cwowd.com).
5 J'aime

Merci :slight_smile:

J’en rajoute une troisième, moi je vais dans la catégorie « Nouveaux » , la revue apparaît au milieu des nouveaux sujets

4 J'aime

J’ai beau cliquer sur tous vos liens, je ne trouve pas la revue de cette semaine :thinking:

1 J'aime

C’est peut-être parce qu’il n’y en a pas encore :wink:
En tout cas, habile façon de mettre la pression sur le patron :+1:

4 J'aime