Jeux en financement participatif : la revue de la semaine (5 avril 2021)

Mars s’en est terminé et l’explosion de projets a laissé place à une semaine de calme. Les éditeurs craignaient visiblement tout affrontement direct avec le lapin de Pâques. Ou ses cloches, c’est selon. Respirez. Inspirez. Cela ne va pas durer…

Du coup, revue adaptée cette semaine. Rien ne se terminant, les deux parties de lundi et mardi sont donc regroupées en une seule. Et agrémentées d’un survol des projets qui vont démarrer dans les jours à venir. Mars est terminé, il est temps de dépenser son salaire d’avril.



Ils se terminent


Stellaris Infinite Legacy

Se termine le lundi 5 avril à 17h.
On en discute.

Rien n’a vraiment changé en une semaine. Des promesses. Des superlatifs. Mais rien pour le prouver. Donc verdict inchangé.


Floriferous

Se termine le lundi 5 avril à 18h.
On en discute.

Celui-ci aussi, j’ai été radical la semaine dernière. Dans l’hypothèse où je n’aurais pas le temps d’en parler cette semaine. Et rien n’a changé depuis. Donc je copie-colle :

J’adore les auteurs. J’adore leurs précédents jeux. Mais, là, difficile de voir autre chose qu’une reprise de Kingdomino. En simplifié. Et sans la gestion de tuiles.


Built for War

Se termine le mardi 6 avril à 23h.
On n’en discute pas, la page KS.

Boîte copie/hommage au fameux PanzerBlitz de Avalon Hill


Gloomier: A Night at Hemlock Hall

Se termine le jeudi 8 avril à 23h30.
On n’en discute pas, la page KS.

Des fois que des fans du narratif à cartes transparentes traînent par ici, une extension-standalone avec tout plein de nouvelles tragédies pour tourmenter vos « héros ». Le public de fidèles n’est probablement pas sur cwowd et l’anglais est évidemment toujours autant un obstacle.


En ce moment chez Philibert

Promo jeux Matagot à -50%


Le projet de la semaine (d’après vous)


V-Commandos Deluxe

Sur Kickstarter jusqu’au 16 avril. Jeu en français.
La page KS. On en discute.

V-Commandos avait beaucoup fait parler de lui à sa sortie (et ensuite) mais il était finalement sorti des radars. Et semblait éclipsé, dans l’esprit des backers, par son sequel sous licence Assassin’s Creed, Brotherhood of Venice. Avec environ 2000 souscripteurs la première semaine, l’oublié se porte encore bien. Et les fans ne l’ont pas remplacé.

Je ne fais pas faire l’insulte d’expliquer le jeu ou le contenu de ce KS aux connaisseurs. Pour les autres… V-Commandos est un jeu d’infiltration. Pur et dur. Thématisé 2ème Guerre Mondiale. Ce n’est pas un wargame. Le but n’est pas non plus de dézinguer tout ce qui bouge (ni même tout ce qui se promène en croix gammée). Mais, au contraire, de passer le plus inaperçu possible. Le plus longtemps possible… si vous souhaitez réussir votre mission. Ou ne pas mourir/perdre rapidement

Outre une extension avec plein de trucs en plus, cette campagne ajoute un mode solo (t’as pas un mode solo en 2021 t’as loupé ta life -solo, ici, est à prendre au pied de la lettre : un seul héros; comme la plupart des coop, V-Commandos était déjà jouable seul avec plusieurs héros), des figurines et même un mode campagne (léger).

La gamme commence à être assez large mais en restant sur un pledge sans plastique, la facture reste acceptable : 195 CA$ (133€) hors frais de port (soit environ 150-160€ tout compris). Si vous avez besoin de petits soldats en plastique, faites-vous plaisir; mais elles ne sont vraiment pas indispensables. Et merci à l’éditeur, Triton Noir, de ne pas nous forcer la main pour faire du chiffre!

Un excellent jeu, très fun. Qui rappellera à certains des heures de jeux vidéos sur ce thème (même si ça sauçait plus en pixels; devoir faire attention et calculer un peu est bien plus amusant sur plateau -disent ceux qui aiment le jeu^^).


John Company

Sur Kickstarter jusqu’au 20 avril.
La page KS. On en discute.

Le succès de Root a permis à Cole Wehrle de reprendre en main le destin de son premier bébé, Pax Pamir. Et de sortir, via sa propre maison d’édition Wehrlegig Games, une Seconde Edition plébiscitée. Avec désormais (ces) deux titres dans le top 100 de BGG, et les fans retenant leur souffle dans l’attente de sa dernière création, Oath, Cole s’attaque à rénover un autre de ses « petits » bijoux : John Company.

Petit entre guillemets car, comme ses autres créations, Cole Wehrle ne fait jamais dans le « zizi pouet pouet » (depuis le temps que je rêvais d’écrire ça^^). Son domaine est le profond. Des jeux pas forcément complexes dans l’absolu mais où les situations, les interactions entre joueurs vont sans cesse s’imbriquer et ajouter de la profondeur.

Dans John Company, vous allez chercher à accroître votre prestige en tirant profit de votre position dans la Compagnie des Indes Orientales (ou son équivalent britannique, peu importe) au début du 18ème siècle. Jusqu’à quelques générations plus tard puisque vous incarnez une famille influente… mais jamais assez.

Il s’agit d’un jeu économique. Mais d’un genre assez particulier : tout est négociable. Vous avez besoin d’argent, quelqu’un vous en prêtera. Mais probablement en échange de ressources (et par ressources, il faut comprendre n’importe quoi dans le jeu, y compris vos pions etc.) dont la valeur, actuelle ou future, pourrait bien vous coûter cher. A moins que cet adversaire ne les échange à nouveau à un autre joueur en conflit avec vous…

Tout est négociable. Et tout doit être négocié. Peu importe votre position dans la Compagnie, vous aurez besoin des autres pour valider ses orientations qui vous avantagent, vous. Et, donc, probablement quelqu’un d’autre.


Merci Le Dé Calé, partenaire de cwowd en avril

La boutique Le Dé Calé vous offre 5% de réduction + 5% pour aider cwowd - Merci !


Et c’est bien tout le souci de cette petite merveille : ce n’est pas un jeu facile à sortir. Mais, au contraire, un jeu qui se bonifie avec un groupe régulier, dont le niveau de compréhension des rouages et des possibilités progresse en commun. Le genre qu’on est fier de posséder. D’expliquer. Mais qui sera le plus souvent remis dans sa case au profit d’un jeu plus abordable.

Maintenant, si une sortie occasionnelle vous satisfait (ceux qui sortiront régulièrement leur exemplaire ont certainement déjà pledgé^^), mettez-le sur votre liste « moi veux ». Sans hésitation. L’étagère « une fois par an », c’est pas comme la pile de la honte. Et tant pis si vous le prenez juste par peur, un jour, de regretter; oui, le FOMO (Fear Of Missing Out), c’est moche.

Faut-il le prendre tout de suite pour autant ? On est encore en attente des « bonnes nouvelles » de 2Tomatoes qui avait déjà localisé (et bien localisé malgré nos craintes) Pax Pamir. Une localisation semble possible; mais pas encore confirmée. Dans le doute, un petit dollar pour rester au jus.




Magna Roma. Un jeu où les joueurs construisent une Rome antique agrémentée de bâtiments miniatures (en version Deluxe)… Comme une impression de déjà vu… avec bien plus d’ambition. Le jeu… Difficile à dire, ça semble plutôt bien foutu mais assez léger. Pas le genre qui justifie le tarif demandé. Sur Kickstarter jusqu’au 21 avril. On n’en discute pas, la page KS.


Lasting Tales. Du jeu de figs sur table, façon escarmouche mais en coop ambiance « donjon ». C’est jouable avec n’importe quelles figurines et, donc, vendu sans… Pourquoi pas; si le principe vous titille la curiosité? Et vous seriez alors parmi l’élite. Les moins de 5% qui prendront le jeu sans figs, tout le monde prenant un ou deux des packs en option. Qui sont, finalement, probablement les vrais produits de cette campagne. Comme si on n’en avait pas déjà tous à ne plus savoir qu’en faire… Sur Kickstarter jusqu’au 20 avril. On en discute.



Long Shot: The Dice Game. Un jeu d’enchères sur des courses de chevaux qui bénéficie d’une nouvelle édition remplaçant les cartes du premier (introuvable) par du roll and write. Si les frais de port ne coûtaient pas autant que le jeu, ce serait probablement un de mes coups de coeur. Là, je ne vois aucune raison de ne pas passer au suivant (en espérant le trouver un jour, en import ou -qui sait?- en français). Sur Kickstarter jusqu’au 25 avril. On en discute.



Boogeyman. Escape Studios en est à son troisième (ou quatrième ?) projet thématisé « horreur ». Reste à en réussir un bon; un de vraiment bon. Pas la peine de vous draper de blanc virginal, fans des précédents Last Friday et Tales of Evil; je sais que vous existez et ne partagez pas ce point de vue. A une autre époque, j’aurais même pu être d’accord. Bref, amateurs de soirées bières-monstres : soyez heureux, revoila du bonheur. Jeu en français. Sur Kickstarter jusqu’au 16 avril. On en discute.



Sentinels of the Multiverse: Definitive Edition. Très bon jeu de cartes de superhéros (pas Marvel), très fun, sans aucune construction. Hélas, les conditions de ce Kickstarter sont juste impossibles. On devrait trouver le jeu plus tard en boutique, en import. Evidemment, il faudra sauter dessus… Ou se contenter de l’édition numérique qui ne demande pas de tout le temps être en train de manipuler des jetons. Pour ça comme pour le reste, Marvel Champions l’a remplacé chez moi. Sur Kickstarter jusqu’au 24 avril. On en discute.


Rise of the Gnomes. L’oublié de la semaine, la faute à un lancement le jeudi sans aucun effet d’annonce (c’est un métier, éditeur). Des choses intéressantes dans les mécaniques qui mélangent draft, exploration, pose d’ouvriers, compétitif et versus le jeu lui-même etc. Mais, là aussi, ça manque beaucoup de travail de mise en forme et d’explication/simplification. Sur Kickstarter jusqu’au 30 avril. On n’en discute pas, la page KS..


En ce moment chez Philibert

Promo Jeux Haba -50%


Au programme, cette semaine


Le gros morceau de la semaine devrait être la « suite » de Mythic Battles: Ragnarok. Ce ne serait que justice vu le succès du premier opus. Quels que furent les griefs envers Monolith, on peut reconnaître à l’éditeur d’avoir assumé, corrigé et soudé une communauté forte autour de ses jeux. Il ne doit pas rester grand monde aujourd’hui pour attendre ses campagnes avec un sachet de pop corn (j’ai les noms^^). Mais, au contraire, ça sent bon la Carte Bleu qui chauffe au fond de la poche. Même si on a déjà plus que trop avec l’opus grec, faites-leur confiance pour vous faire frétiller comme une damzelle en détresse avec Odin et sa famille. Sur Kickstarter lundi.



Il partagera la journée avec Hippocrates de Game Brewer. Pas la même ambiance et probablement pas le même public, il en faut pour tous les goûts. Au programme, gestion du premier hôpital de l’histoire dans la Grèce antique. Pas la même ambiance mais après Fuji Koro et Gugong , les amateurs d’euros thématiques devraient crier « présent ».



Mardi, on retrouvera HEXplore It pour son… 4ème opus ? (il est tard, j’ai la flemme; peu importe). Un jeu d’exploration-aventure qui reste très confidentiel. Mais qui mérite le détour.



On découvrira la nouvelle édition de Empyreal: Spells & Steam. Pas de panique si vous possédez l’originale, il devrait s’agir d’un simple reprint. Mais avec une mini-extension; vous ne croyez quand même pas vous en sortir indemnes, non ? Pour les nouveaux, un jeu de train/réseau dans un univers fantastique. Avec des tas de choses qui ne se produisent donc pas dans l’univers bien aseptisé des traditionnels jeux de trains. C’est signé Level 99 (Argent: The Consortium, Millenium Blades, BattleCON…) donc riche en fluff et en action.



On va aussi serrer un peu les fesses pour Auztralia. SchilMil Games proposera deux extensions sur Kickstarter mardi : Tazmania avec un nouveau plateau de jeu pour 1-2 joueurs et Revenge of the Old Ones qui permet à un joueur de jouer les Grands Anciens et donc de jouer à 5 (ou 3 sur les plateaux de Tazmania). Kickstarter seulement pour les éditions en anglais mais précommande en parallèle pour la VF directement sur le site de Nuts Publishing. Aucune idée des quantités nécessaires pour que ça se fasse…



Et ce sera tout pour cette semaine. N’oubliez pas que backer, c’est bien. Jouer, c’est encore mieux.


En ce moment chez Philibert

offres mars 2021

13 J'aime

J’adooore :joy::joy::joy::joy::joy::joy::joy:

3 J'aime

Ah ben ça c’est un lundi qui commence bien :smiley:
En hype pour Hippocrates perso, ça va être insta-pledge! Et c’est le seul heureusement cette semaine :smiley:

1 J'aime

Vu que je suis le Hungry Gamer, j’avais vu ce projet… mais vu que personne n’en parle… vu que le projet a du mal.

Chui passé à autre chose.

Idem, à la lecture des règles ça a l’air classique mais bien sympa, avec un thème plutôt inhabituel. Et il sera jouable sur Tabletopia pour info.

1 J'aime

C’est bon ! J’ai mon pigeon pour me vendre son Sentinels à vil prix (vu que c’est nase ca vaudra pas cher) !!! :slight_smile:

tu arrives trop tard, déjà revendu. A plus.

1 J'aime

De toute façon, tu ne fais que passer à autre chose sans rien prendre :stuck_out_tongue:

bin oui mais j’ai toujours de la place chez moi :stuck_out_tongue:

1 J'aime

gna gna gna, vil provincial :laughing:

2 J'aime